Appendice du XI volume des Journaux de

l’Assemblée législative de la Province du

Canada du 19 août 1832 au 14 juin 1853

 

Rapport par M.M. Welherall et Manuel sur les pertes

causées sur la ligne du Canal de Beauharnois 1er février 1844

commencé en 1842

 

 

 

No 1 – Jos Albert Mercier

 

Possède la terre adjoignant l’entrée supérieure

du canal. Environ un arpent et demi de terrain est

occupé par des pierres, matériaux, etc, et on lui paie

pour cet objet une rente annuelle de  £ 4  10 s. par arpent.

 

Voir le reste.

 

 

No 2 -  Eustache Bergevin dit Langevin

 

A une terre de 3 arpents de large, s’étendant

des deux côtés du canal, et communiquant au moyen d’une

traverse établie par le département. La décharge du

fossé couvert no 3 traverse sa terre pour se rendre au

fleuve. Le côté nord de sa terre est inondée par l’eau

du canal.

 

Il fonde sa réclamation sur ces trois items :

1-     Parce que la traverse n’a été établie que six mois

après que le canal fut en opération, ce qui lui a occasionné

quelque incommodité pour communiquer avec la

partie sud de sa terre.

2-     Le dommage causé à une partie de sa terre par

la grande quantité d’eau déchargée par le fossé couvert.

3-     Le dommage causé par le coulage du canal.

 

Quant à la première de ces réclamations qu’il présente en

commun avec plusieurs de ses voisins, je fus d’abord

porté à la considérer d’un œil favorable. La grande

presse des affaires, l’époque où fut achevé le

canal ne permit pas d’établir des traverses en bacs

avant le mois d’août 1846. Il serait difficile


d’estimer en argent l’inconvénient auquel ce retard a assujetti

les cultivateurs. Ils l’estiment eux-mêmes à  £ 10, mais

cette demande, comme toutes celles qu’ils font, est exorbitante.

Pour cette réclamation, j’ai réglé avec tous les réclamants, à

l’exception de Bergevin et d’une autre personne, en évaluant

l’inconvénient en question, suivant la situation de la terre,

à une somme variant entre  £ 5 et £ 7.  Je considère

que Bergevin a droit à ce dernier montant.

 

À l’égard de la seconde réclamation, je considère qu’il

a droit à la valeur de presque la moitié d’un acre

de terre. Une partie de la décharge du fossé

couvert a été élargie durant la construction du canal

et pour cela il a été payé en entier sur le pied de  £ 15

par acre.  Le reste du fossé a été élargi peu à peu par

l’action de l’eau.  Après l’avoir examiné soigneusement,

je suis d’opinion que le fossé se trouvant maintenant

d’une largeur suffisante pour donner un libre passage

à l’eau, il n’est pas à craindre qu’il s’élargisse

encore.  Pour cette réclamation, je lui allouerais

£ 7, ce qui est la valeur entière du terrain pris

par le fossé.

 

Par rapport au coulage du canal, il n’y a que la

moitié de la largeur de sa terre qui en soit affectée. 

Il a fait une rigole transversale pour laquelle il n’a

jamais été payé.  La décharge de cette rigole transversale

lui est fourni sans travail de sa part par le fossé

couvert. Les dommages sous ce rapport sont estimés

très libéralement, en les fixant à £ 6.

 

Le 9 septembre, je lui ai offert en présence de deux

témoins, le montant de cette estimation, £ 20. Il l’a

refusé.  Lorsque je lui avais parlé pour la

première fois, au sujet de ses réclamations, il avait

demandé £ 25, mais il avait dit qu’il accepterait

mon offre.  Témoins, D.A. McDonell et Léon

Leduc.

 

(Payé, sentence arbitrale, £ 23 10 s, par

l’entremise de D.A. McDonell, le 14 décembre 1848.)


No 3 – Augustin Mailloux

 

La terre est de 3 arpents de large.  La quantité de terre

en culture du côté sud du canal est de peu de chose. 

Je considère qu’il n’a aucune bonne raison de se

plaindre, excepté par rapport au coulage.

 

Peu de temps après que le canal fut achevé, il fit une

rigole transversale pour laquelle je devais lui donner 

£ 4.  Par mégarde, ce montant lui fut payé deux

fois, de sorte que pour trois arpents de fossé, qui

valaient environ $8, il reçut  £ 8.  Sa terre en

allant du canal au fleuve s’élève graduellement

de sorte que la décharge pour l’eau doit traverser

la terre de son voisin Leduc pour aller au

fossé couvert no. 3 ½ .  En réglant avec Leduc,

j’ai eu soin de l’obliger à donner à ses voisins

(Mailloux et Bonin) permission d’envoyer leur eau

à travers sa terre, et à leur aider à faire son

fossé suivant les dimensions nécessaires.  Le montant déjà payé

à Mailloux est parfaitement suffisant pour payer les frais de

construction d’un bon fossé jusqu’au fossé couvert, mais

le fossé qu’il a déjà fait est trop près de la levée

du canal, et il devrait le refaire sur son propre terrain. 

Par suite du manque d’une décharge convenable,

environ quatre acres de sa terre ont éprouvé des

dommages pendant deux saisons : £ 1 par acre pour

chaque saison serait une compensation suffisante pour

ces dommages, ce qui ferait en tout £ 8.

 

 

No 4 – Olivier Bonnin

 

Possède 6 arp. de large du côté nord du canal, et 3 du côté sud. 

Une moitié de sa propriété du côté nord (les 3 arpents

adjoignant Mailloux) fut possédés jusqu’à dernièrement

par Silvain D’Arpentigny, auquel il fut payé £ 4 – 10 s.

pour faire un fossé tranversal, et qui ne dépensa pas

un tiers de cette somme pour faire le fossé; pour le reste

de sa terre Bonnin reçut  £ 3 – 15 s.

 

 


No 5 – Xavier Rapin

 

Sa propriété au nord du canal est de 5 arp. de large dont

3 n’ont été achetés par lui que le printemps dernier,

d’un nommé Lefebvre, et forment partie de la propriété

possédée autrefois par le révérend M. Bourassa.

 

Lefebvre a reçu £ 3 – 15 s. pour faire le fossé transversal,

lequel a eu l’effet désiré, puisque aujourd’hui sa terre

n’éprouve point ou presque point de dommage par

suite de l’eau du canal, de sorte que pour cette partie

de sa propriété, je considère que Rapin n’a droit qu’à

une petite somme pour l’indemniser des frais d’entretient :

la somme de £ 3 me paraitrait raisonnable.

Etc.

 

 

No. 6 – J-B Lavoie

 

Présente une triple réclamation :

1º pour une clôture chaque côté du fossé qui traverse sa

terre en venant de l’écluse, et que le département s’est

obligé de faire dans l’acte passé à cet effet no.116

2º L’occupation de plus d’un arpent de sa terre par les cailloux

3º Dommage causé à une petite pièce de terre par suite de

l’insuffisance du fossé sud.

 

J’étais sous l’impression que toute sa terre ainsi occupée

était du côté sud du canal et ne contenait qu’un arpent

et six perches, mais en marquant les bornes du côté

nord du canal, je m’aperçus qu’il y en avait encore

27 autres perches d’occupées, ce qui fait, comme on vient

de voir, un arpent et trente-trois perches.

 

 

No. 8 – Frs-Xavier Roy

 

Voir 10 juillet 1847 –

Roy ne possède plus de terre sur le canal, ayant vendu

à Lalonde il y a plus de 4 ans.  Il ne peut avoir de

réclamation pour dommage, mais il lui est dû quelque

chose pour du terrain.

 

 


No. 7 -  Antoine Leduc, Senior

 

Possède un arpent de large, dont la partie située au sud du

canal est impropre à la culture, et se trouve couverte de roches

tirées du canal, ce qui lui a donné droit à une compensation

que j’ai fixée à une somme de £ 4 dans un rapport envoyé

en août 1846, (et qui fut payée en novembre.)  Sur le même

site, il y avait £ 5 pour son fils, dont le nom est aussi 

Antoine : par une erreur des paie maîtres, ces deux sommes

furent payées en réclamant, ce qui faisait beaucoup plus

que la valeur de toute la terre encombrée, quoiqu’il

considère encore qu’il n’a pas été payé comme il

aurait dû l’être.  Du côté nord, le coulage du canal

a causé quelque dommage; il a aussi éprouvé quelque

incommodité pendant la construction du canal, par suite

d’une voie d’eau qui creusa une partie de sa terre.  La

terre actuellement affectée par l’eau a toujours été humide

et marécageuse.  Je lui ai offert pour le tout, la

somme de £ 7 et 10 s., qu’il a refusé, estimant ses

dommages à £ 50. 

(31 janvier 1849 – Payé £ 6  2s.6d. moins 10 piastres, frais

d’arbitrage)

 

 

No. 9 – Jos Watier dit Lanoix

 

Sa terre est de 3 arp de large, et environ 5 acres en

superficie sont appropriés pour le canal. 

Voir etc.

 

 

No. 10 – Augustin Miron

 

A une terre de 3 arp de large.  Voir etc.

 

 

No. 11 – Pierre St-Michel

 

A quatre arp de large du côté du canal seulement.

 

 


No. 12 – Antoine St-Jean dit Leboeuf

 

Sa terre est de 3 arp de large, toute du côté nord du

canal.

 

Dommage à une pièce de foin dans la vallée du

St-Pierre à quelque distance du canal. 3 £

 

Voir etc.

 

 

No. 13 – Joseph Bergevin dit Langevin

 

Sa terre est de 3 arp de large, dont environ ¾ arp

dans la vallée du fossé couvert de St-Pierre sont

sans utilité par suite du coulage de l’eau.  Pour

le dommage fait à cette pièce de terre il a déjà

reçu £ 4 – 10 s.  Pour régler définitivement avec lui

je crois qu’on devrait lui payer toute la valeur

de la terre que j’estime à £ 12.  Pour le fossé

transversal de la partie supérieure de sa terre, environ

2 arp de large, on lui a payé £ 1 – 10 s.  Mais comme

presque tous les autres il est trop près de la levée.  Je

suis d’opinion de lui allouer £ 6 pour faire un fossé

suffisant sur son propre terrain et pour l’entretenir

en bon ordre, et £ 2 pour un chemin d’approche

à sa terre du côté sud, ce qui fait en tout £ 20  que

je lui ai offert en deux occasions, en présence des

témoins déjà nommés. Il réclame  £ 100.

(18 nov. 1847 Payé)

 

 

No. 14 – Etienne Hénault

 

Possède 3 arp. de large, tout du côté nord du canal; la

partie d’en haut adjoignant la propriété de Bergevin

est un peu affectée par le coulage, l’autre moitié

étant au dessus du niveau de l’eau au dessous de

l’écluse 12, ne souffre aucun dommage.

 

 


No. 15 – Honoré Laurin

 

Possède une terre de 3 acres de large, mais n’a jamais

résidé dessus.  Hénault, le réclamant en dernier lieu

mentionne la cultiver comme fermier.  Le coulage de la levée

du canal a rendu le terrain humide dans les environs du canal

mais je ne pense pas qu’il fasse un tort considérable, parce que

le grain sur cette étendue m’a paru cette année aussi

bon que la généralité des grains ailleurs.

 

 

No. 16 – Pierre Lemieux

 

Possède 9 arp de large.  Pas plus de 3 arp de large

n’ont souffert de dommages, ces trois arpents exigeraient

un fossé considérable que celui qui a été fait,

et pour cela il devrait lui être alloué £ 5 .

Une ravine large et profonde traverse sa terre

depuis le canal jusqu’au fleuve, laquelle terre est

d’une grande valeur comme prairie, et je conviens

qu’elle éprouve un grand dommage par suite de l’eau

du canal.   Voir etc.

 

 

No. 17 – Christophe Daoust

 

Sa terre est de 3 arp de large, et n’éprouve que très peu

de dommage, excepté ceux qui proviennent du mauvais

état de ses fossés latéraux. 

 

Son voisin, Augustin Lefebvre, a volontairement

accepté £ 3.10s. l’année dernière, pour solde de tous

comptes, et ses dommages sont certainement aussi

considérables que ceux de D’Aoust.

 

(Payé £ 9 par M. McDonell, le 16 oct 1848)

 

 


No. 18 – Raphaël Payment dit Larivière

 

Possède 3 arp de large, dont les 2/3 sur environ

2 arp de profondeur, ont éprouvés un tort considérable

depuis la construction du canal, c-à-d. depuis oct. 1845. 

Le sol est une terre noire et grasse, très riche, très perméable,

et cette partie étant plus basse que le reste de sa terre

elle ne s’égoutte pas facilement.  Voir etc.

 

 

No. 19 – Joseph St-Michel

 

La terre de cet homme est de 3 arp de large, le tout

au nord du canal. Sa réclamation n’est que pour

le coulage.

 

 

No. 20 – Félix Grenier

 

Ses deux fils, François et Félix Grenier, possèdent en

commun la partie sud de cette terre, et réclament parce

que la terre a été inondée au temps du dégèle peu

de temps.

 

 

 

No. 21 – Alexandre Bourdon

 

Sa terre a 2 arp. de large, dont moitié est un

peu affectée par le coulage de l’eau, l’autre moitié

ne l’étant pas du tout, parce qu’elle est plus haute que le

niveau de l’eau du canal au-dessous de l’écluse no. 11.

 

 

No. 22 – Joachim Brossois dit Bourguignon

 

Il a 4 arp de terre s’entendant des deux côtés du canal.

Ses 3 voisins  Mc Pherson et les 2 Boyer.

 

 


No. 23 – Hyacinthe Lefebvre dit Noël

 

A 3 arp de large, des deux côtés du canal.

 

Dommage à un champ de patates en 1843.

 

 

No. 24 – Charles D’Aoust

 

Le niveau de l’eau se trouve bien plus bas que la

surface naturelle du terrain.  Le canal a élevé la

valeur de sa propriété et il demande une indemnité

plus considérable qu’aucun autre réclamant

sur la ligne du canal, c-à-d. £ 100.

 

5 arp. 6 per de terre  1 acte no. 29.

Inconvénient de la division de sa terre

 

La compensation pour cet inconvénient n’est qu’une

gratuité.  Le pont sur l’écluse no. 10 se trouve

sur sa terre, il n’y a par conséquent aucune incommodité

pour communiquer.

1º Le canal occupe 61 perches de terre de plus qu’on

ne lui en a payé.

 

Voir etc.

 

 

No. 25 – J-Bte Monpetit dit Potvin

 

Il a droit à rien du tout puisque le terrain

dont il s’agit est un rocher nu et stérile. 

Entre le canal et le grand chemin, il a été

détruit quelques petits érables.

 

Le pont de l’écluse 8 est sur sa terre et

comme toute sa terre cultivable est du côté où

il demeure, le canal ne lui a été d’aucun incommodité.

 

3 arp et 3 perches ½ de terre pour le canal £ 23 – 19 s. 3 d.

changer sa grange de place  £ 25

 

 


No. 26 – Etienne D’Aoust

 

Possède la terre voisine de celle qui se trouve à l’entrée

inférieure du canal.  Avant la construction du canal cette

terre valait £ 10 l’acre, aujourd’hui elle peut se

vendre par lots à bâtir pour des prix exorbitants. 

Son voisin Quevillon a à sa connaissance, vendu une

partie de sa terre à £ 200 l’acre et D’Aoust s’empresse

de diviser aussi la sienne de la même manière.

 

Il a reçu £ 10 en 1842 pour pommiers coupés

pour laisser passer le canal.

et  £ 41 – 16 sols et 4 d. en 1843 pour 6 arp 69 ¼ perches de

terre

et  £ 12 et 10 sols pour le terrain où se trouve la maison

de l’écluse, de 80 x 40 pi et autres embarras, côté sud,

payé par M Scott en novembre 1846.

 

 

No. 27 – Héritiers de feu Jean Maurice Quevillon, ou Couvillon

 

Vendu à un Rousselle de Mtl, le 29 sept 1847.

 

 

No. 28 – J-Bte Cabana

 

Possède un emplacement d’un quart d’arpent sur la

propriété précédente.

 

 

No. 29 – La Fabrique, Paroisse de St-Timothée

 

Morceau de terre possédée depuis 1844 pour un

fossé conduisant de la vanne d’écluse au fleuve St-Laurent. 

La longueur est d’environ 4 arp et la largeur 30 pi

mesure française.  Ce terrain est face à la rue

de St-Timothée et vient sous la dénomination de

lots de ville.

 

 


No. 1 – Louis D’Aoust

 

Possédait une petite terre d’un arp et ¾ de large

formant partie du lot no. 16 dans Catherine’s Town, tout

près de l’entrée sud du canal.  A ce moment-ci la

propriété de D’Aoust vient de passer aux mains de

François Bergevin.  Le canal sépare la maison et

le jardin du reste de la terre et une grande partie

du petit morceau de terre attaché à la maison fut

pendant quelque temps couverte de pierre et de terre

tirées du canal.  Afin de rendre un jardin cultivable,

il fallait quelque travail après l’embarras eut été

enlevé; pour ce travail, je considère qu’il a droit

à £ 4, ce qui a été accepté en son nom par Angélique

Tessier, sa femme.  D’Aoust étant lui-même dans un

état d’imbécilité.

 

Paiements antérieurs :

Terre (acte 21) = £ 27 – 9 sols 6 den

Déplacement des batiments (acte 21) £ 34 – 5 sols

Pont sur le fossé sud   £ 1

Changement du pont de l’écluse de garde  £ 10

 

 

No. 2 – Isidore Brousseau

 

Sa terre est une partie du lot précédent no 16.  Sa terre est

très petite, et il ne possède rien ou presque rien au

nord du canal.

 

Déplacement de son étable £ 8 – 10 sol.

 

 

No. 4 – François D’Aoust

 

Sa terre est adjoignant celle du no 3.  La compensation

de  £ 7 – 10 s. a été accepté par sa femme

alors qu’il était dans un chantier de bois de

l’Outaouais.

 

Pour déplacement de batiments £ 41 – 10 sol.

 

Il a vendu la partie nord de sa terre à Edward McKenzie.

 

 


No. 3 – Pierre Thomas Leduc

 

Possède 3 arp de large, au sud du canal, à l’écluse

de garde.  Une partie de sa terre est inondée plus ou

moins chaque année à l’époque des hautes eaux du

printemps; il est impossible de remédier à ce mal,

parce que l’eau au-dessus de l’écluse de garde qui est

sujette à toutes les fluctuations du fleuve se

trouve lorsqu’elle est à sa plus grande hauteur,

au-dessus du lot du fossé sud, et conséquemment

reflue dedans.  Comme cela arrive dans une saison

où la terre est encore gelée, on ne peut dire qu’il

en résulte des dommages, mais c’est certainement

une incommodité considérable qu’il est

difficile d’apprécier à prix d’argent.  Je lui ai

offert pour cela £ 10, et pour la construction

d’un pont et d’un chemin pour rendre sa demeure

accessible au temps des hautes eaux.  £ 2- 10 s., faisant

en tout £ 12 – 10 s.

 

Ce lot fait partie du lot no. 14, Catherines Town.

 

Paiement antérieur :

Pour terre (acte 38)  £ 55 – 2 s. 7 d.

Déplacement de bâtiment (acte 38)   £ 34

 

 

No. 6 – Augustin Poirier dit Lafleur

 

Sa terre formant parti du lot 13, Catherinestown

et de 2 arp de large.

 

 

No. 7 – Basile Leduc

 

Sa terre adjoignant celle de Poirier no 6 forme partie

du lot no 12 Catherinestown et est de 2 arp de large.

 

Pour terre (acte 62)  £ 60 – 17 s.

Déplacement de bâtiments et inconvénients  £ 60

 

 


No. 5 – Antoine Leduc dit Renon

 

Cette terre fait partie du lot no. 13 Catherinestown.  Sa

maison, les granges et ses autres batiments, avec un grand

morceau de terre, sont au nord du canal, mais la plus grande

partie de sa terre est au sud, et n’est aucunement affectée

par l’eau.  Les dommages pour lesquels je lui ai accordé

une compensation sont tous sur la partie nord, comme suit. 

Le canal à cet endroit très profond, et la terre qu’on

en tirait devrait être accumulée à une hauteur considérable

de chaque côté en arrière du chemin de hâlage.  Des

fossés couverts sont placés de distance en distance sur

cette levée, pour faire écouler l’eau, qui, sans cela

resterait sur le sentier.  Un de ces fossés couverts

débouche sur la terre de Leduc, et pour recevoir et

faire écouler l’eau ainsi déchargée sur sa terre, il fut

obligé de construire un fossé de travers qui se remplit

de suite par la terre de la levée, et qu’il fut obligé de

refaire.  Pour ce travail, l’inconvénient et l’entretien

du fossé à l’avenir, je lui ai offert £ 6 – 5 s.  Un

champ d’orge reçu quelque dommage par l’eau avant la

construction du fossé.  Une partie de sa

clôture, endommagée par la terre qui déboulait de la

levée, dût aussi être reconstruite.  J’ai estimé

ces deux items à £ 6 – 5 s.  Dans les limites

du terrain pris à Leduc pour le canal, il y avait

un puits qui fut couvert, par le terrassement. 

Il avait longtemps réclamé la somme de £ 7 – 10 s., à ce

sujet, et je la lui accordai, ce qui faisait en tout  £ 20. 

Leduc l’a acceptée aux conditions stipulées, quoi qu’il

eut réclamé une bien plus forte somme, lorsque je

l’avais d’abord sondé au sujet de ses réclamations.

 

Paiements antérieurs :

Pour terre (acte no. 55)  £ 39 – 12 s.

Pour déplacement de bâtiments (acte no. 55)  £ 51 – 10 s.

 

 

 


No. 8 – Alexis Viau dit Genveau

 

Possède quatre arp de large, formant parti des lots 11 et 12

Catherinestown.

 

 

No. 9 – Michel Beautron dit Major

 

Sa terre joint la partie ci-dessus du lot 11 et il

n’a point de propriété du côté nord du canal, ayant

vendu ce qu’il possédait à Antoine Lafleur (no 21). 

Pour ce qui est de la terre de Beautron, il me suffit de

dire qu’elle est hors de tout dommage à l’avenir. 

Je lui ai alloué pour une ancienne réclamation

pour dommages causés par les obstacles mis

à l’égoutement de sa terre, avant la construction

du fossé sud.   £ 3

 

Pour un point et un chemin pour lui donner accès

à sa terre sur le devant du canal. £ 2.

 

Paiements antérieurs :

Pour terre (acte 6)   £ 51 – 15 s.

Pour inconvénients (acte 6)  £ 32 – 15 s.

Pour 100 érables détruits (acte 6)  £ 6 – 5 s.

Pour déplacements de bâtiments (acte 6)  £ 48

Pour cloture (pièce 892)  £ 9 – 6 s. 8 d.

 

 


No. 10 – Paul Trottier

 

Sa terre a 3 arp de large et fait partie du lot no. 10. 

Son gendre André Tessier dit Lavigne est partie à la

quittance.

 

 

No. 11 – Antoine Hénault dit Joson

 

Jointe à la terre de Trottier et se trouve toute

située au sud du canal. Hénault est un homme juste

et je lui accorde sans hésiter tout le montant qu’il réclame £ 7.

 

J-Bte D’Aoust est établi que comme locataire sur

la partie de terre située au nord du canal entre ce

canal et le fleuve, appartenant au département

par le contrat entre Hénault et le bureau des travaux

No. 38c – 1584 b (de 2 à 3 acres de terre).

 

 

No. 12 – Etienne Hénault dit Joson

 

Frère du précédent possédant le lot No. 6 Catherinestown

de 3 arp. Large le tout au sud du canal. 

Il possédait à l’achat des terres du canal, deux autres

terres, le lot 3 et partie du lot 15, Catherinestown.

 

 

No. 14 – Veuve Michel Beautron dit Major

 

Elle ne possède que cette partie de terre se trouvant

au nord du canal, et qui forme un peu plus

qu’un jardin.  £ 6 –

 

Son fils Timothée a toute la propriété lot No. 5

Catherinestown sise au sud du canal.

 

 

 

 

 


No. 13 – Louis Bergevin dit Langevin

 

Il demeure sur le lot No. 6 Catherinestown, et

possède aussi le lot No. 8 depuis 1844, et il a

présenté une réclamation de  £ 50.

 

Paiements antérieurs :

Pour terrain (acte 12)  £ 175 – 11 s. 2 d.

Pour déplacement de batiments (acte 12)  154 £ 5 s.

 

Bergevin n’a point de terre au nord du canal.  L’intervalle

entre le fleuve et le canal ne contenant que le grand chemin. 

Le lot No 8 possédé par Bergevin, était la propriété

de Louis René Leduc à l’achat des terres pour le

canal (actes Nos 51 et 51 ½  bureau d’enregistrement

1510 B).

 

Leduc a déjà reçu pour ce lot

Pour terrain (acte 51)  £ 118 – 9s 7d

Pour déplacement de la maison etc (acte 51)

        £ 60

 

 

No. 15 – Pierre Poirier dit Lafleur

 

Successeur de Augustin Poirier, décédé et avec qui

l’acte pour le terrain du canal (No 91) a été passé. 

Propriété de 3 arp de large du lot No. 4 Catherinestown. 

Pierre Lafleur possède aussi la partie sud du lot 3

ayant appartenue à Etienne Henault. Voir no 12.

 

 

No. 16 – Noël St-Michel

 

Possède le lot No. 2, de 3 arp de large et la partie

nord du lot No. 3 ci-devant la propriété d’Etienne

Hénault, ce qui lui fait 6 arp de large au nord du

canal.

 

 

Nos 18 – 19 et 20 appelés lot du Village.

 

 


No. 17 – Thomas Leduc

 

Ceci est une partie du lot No.   Catherinestown. 

La ferme est de 2 arp de large, et divisée à peu près

également par le canal.

 

 

No. 18 – Joseph Lefebvre dit Perrault

 

Contigue à la terre de Thomas Leduc et de la

même dimension.

 

 

No. 19 – Joseph Boyer dit Pelletier

 

Lot No. 61 – Helenstown a 2 arp large

et plus proche voisine de Jos. Lefebvre.

 

 

No. 20 – Amable Poirier dit Lafleur

 

No. 60 d’Helenstown, cette propriété n’a

qu’un ½  arp. de large.

 

 

 

No. 21 – Antoine Poirier dit Lalfleur

 

Connu sous le nom d’Antoine « Tinteu ».  1 ½ arp. 

Demeure sur le lot No. 16 Helenstown et

possède aussi partie du lot No 10 Catherinestown.

 

Pour la somme de  £ 11  Antoine Poirier qui est

un homme raisonnable et judicieux a donné sans

hésiter une quittance pour solde de tous comptes.

 

 


No. 22 – Julien Sauvé dit Laplante

 

Lot No. 59 Helenstown; cette terre a 3 arp large

et

No. 23 – Antoine Poirier dit Lafleur (connu sous le

nom «d’Antoine fils de Pierre »)

 

 

No. 24 – Joseph Sauvé dit Laplante

 

Ne possède que la partie du lot No. 57 Helenstown

situé au nord du canal, la partie sud a été vendue

à Antoine Hénault (Joson) terre même largeur que

les 2 précédentes.

 

 

No. 25 – Louis René Leduc et Louis Gibouleux

 

Ils possèdent la partie du lot 49, située au côté

nord du canal de 3 arp de large et Gibouleux

en possède un arp ½ le reste est à Leduc.

 

A l’exception de la part de Gibouleux, tout ce lot

des deux côtés du canal appartenait à un nommé

Hyacinthe Lefebvre, lorsque l’acte pour la terre du

canal fut passé.  Lefebvre possède encore le côté sud

où il n’y a aucun dommage.

 

Le coût du terrain etc, fut :

Pour terre (actes 49 et 33)    £ 62 – 3s. 3d.

Pour inconvénients               £ 85 –

 

Ce Leduc possédait ci-devant le lot No 8 Catherinestown

maintenant la propriété de Louis Bergevin. Voir No. 13.

 

 

No. 26 – François Poirier dit Lafleur

 

Possède 3 arp. de large lot No. 55 Helenstown.

 

 


No. 27 – Amable Brunet

 

3 apr. de large, lot 54.  L’acte pour la partie de

cette propriété prise pour le canal est de Gatien Martin

qui possède encore tout ce qui se trouve au sud.

 

 

No. 28 – Stephen May

 

Possède le lot 53 Helenstown de 3 arp de large. 

Le côté sud plus haut que le canal. 

May loue de la seigneurie le lot No. 27 sur lequel

se trouve son moulin, avec droit de préemption.

 

 

No. 29 – François Faubert dit Masson

 

Possède la propriété qui adjoint celle de May, 3 arp large.

 

 

No. 30 – Paschal Boyer

 

Possède la partie nord du lot No 1; son frère Jos

qui a signé l’acte pour la terre du canal, possède la

partie sud.

 

 

No. 31 – Michel Léger dit Parisien

 

Pour terre (acte 92)  = £ 62 – 3s. 3d.

 

 

No. 32 – Pierre Bergevin dit Langevin

 

Un des plus anciens et des plus respectables habitants

de la ligne du canal.  Il avait fait une juste estimation

des réclamations qu’avait contre le département

évaluant ses dommages à  £ 25.  Je réglai avec

lui sans difficulté pour  £ 20.  répartis comme

suit :    - Pour dommages par l’eau  £ 10

  Par rapport à la traverse  £ 7

  Pour un pont et un fossé  £ 3

 

C’était plus que je n’avais d’abord accordé à

M. Langevin, mais je le trouvai si libéral et si juste

dans ses procédés, et si judicieux dans son


évaluation des dommages, que je n’hésitai pas

un instant à lui offrir de faire moitié du chemin

pour me rencontrer avec lui, ce à quoi il accéda

volontiers.  Il y aurait eu une espèce d’entêtement

de ma part à laisser aller cette réclamation aux

arbitres avec les autres réclamations non-réglées,

pour l’amour de quelques louis, parce que l’arbitrage

est toujours si long et si ennuyeux qu’on ne

devrait jamais y avoir recours lorsque les deux

parties désirent faire ce qui est juste.  Mais de tous

ceux qui font le sujet de ce rapport, on ne

trouve assurément très peu qui sont de la

trempe de « Pierre Langevin » comme on l’appelle

familièrement.

 

Pour terre (acte 59)  £ 62 – 3s 3d

 

 

No. 33 – Jos. Bergevin dit Langevin

 

Mieux connu sous le nom de Ruben Langevin.  Il a

réglé avec moi pour £ 20.  Il y a 2 traverses. 

Les Langevin ont plus souvent occasion de

traverser le canal, parce qu’ils ont beaucoup de

terre du côté sud, tandis que leurs maisons

sont au nord.

 

Il a reçu :

Pour terre (acte 14)  £ 62 –3s 3d

Pour inconvénient (acte 14)  £ 90

 

 

No. 34 – François Bergevin dit Langevin

 

Au moment où je disposai de cette réclamation,

François Bergevin venait de vendre sa terre (lot 46

Helenstown) à Hyacinthe Leduc (37) à qui par

conséquent était due la somme que j’accordais pour

tout dommage futur provenant du coulage et

de l’entretient du fossé exigé par ce coulage de

la levée (voir No 37).  Le côté sud de la terre

(par rapport au canal) avait éprouvé quelque dommage

pendant deux ans, en conséquence de ce que le


fossé couvet No. 3 ½ était trop élevé pour contenir

toute l’eau dans le fossé sud.  Il avait droit aussi

à une petite compensation à l’égard de la traverse. 

Mais sa terre étant plus petite que les deux

précédentes, et Bergevin n’ayant que très peu de terrain

cultivable du côté opposé à celui où est située

sa maison, je n’ai estimé qu’à  £ 3 – 10s. l’inconvénient

qu’il a dû éprouver, et je lui ai

accordé £ 4 pour dommage causé par le fossé couvert

ce qui constitue une somme de  £ 7 10s., pour

laquelle il a réglé avec moi.  J’ai fait 

changer la forme du fossé couvert de manière

à épargner au nouveau propriétaire de cette

terre les dommages dont Langevin a eu à se plaindre.

 

Paiements antérieurs :

Pour terre (acte 10)  £ 41 8s 3d

Pour inconvénient (acte 10)  £ 72 10s

Pour clôture  £ 8 – 8s

Pour pont  £ 1 –

Pour fossé nord  £ 1 –

 

Au commencement de la construction du canal ce

Langevin possédait lot No. 15 Helenstown.

 

 

No. 35 – Pierre Leduc (fils)

 

Possède 4 arp de large, le tout du côté sud du canal. 

Jusqu’à dernièrement, sa propriété s’étendait des deux

côtés, mais elle n’avait que deux arpents de large. 

Il fit un échange : Pierre fils, possède maintenant

toute la largeur du côté sud, et son père

toute la largeur du côté nord.

 

J’ai réclamé cette réclamation à  £ 7 – 10s. qui

furent acceptés sans hésitation.  Avant qu’il eût

laissé le côté nord, il n’a éprouvé aucun dommage

par suite du coulage du canal.  Toute mon évaluation


de sa réclamation se rapporte à la propriété

qu’il possède maintenant du côté sud.  Le dommage étant

analogue à celui dont j’ai parlé au No. 34, je

l’ai évalué au même montant.  Il peut sembler

que cette terre étant de quatre arpents de large, et

les autres n’en ayant que deux, il devrait y avoir

une différence dans mes estimations, mais pour

expliquer cela, il suffit de faire observer qu’il

n’y a eu que les deux arpents de large adjoignant

la terre Bergevin qui ont été affectés par l’eau

du fossé sud.

 

 

No. 36 – Pierre Basile Leduc

 

Le capitaine Leduc, le grand oracle de la

paroisse de St-Timothée, a continuellement hurlé

depuis que le canal fut commencé su sujet de ses

dommages : il a crié sans cesse : donnez, donnez. 

Il n’a jamais été satisfait , et ne le sera jamais,

il n’a accepté mon offre et donné la quittance

ordinaire que par la crainte d’un arbitrage,

sachant que ses demandes étaient extravagantes

et que mon estimation était, strictement parlant,

même plus élevée qu’elle ne devrait l’être. 

Sa terre comme je l’ai dit au No. précédent est

toute du côté nord et a quatre arpents de large.  

Mon estimation du dommage causé par le coulage

et ses suites, sur toute la ligne du canal, varie

généralement de  £ 2 à  £ 3 par arpent.  J’ai alloué

cette dernière somme au capitaine Leduc, vu que sa

terre mesure 4 1/5 arpents dans la direction du

canal, ce qui lui donnait droit à  £ 12 et 10s. 

Pour la détention de la traverse, je lui alloue 

£ 3 et 10s.

 

Il y a 33 perches de sa terre d’occupées par une pile

de pierres appartenant au département.  Pour cela il avait

droit en vertu de la sentence de M.M. Lachapelle

et Manuel, à une rente de 16s.6d., par année. 


À l’époque où je réglai avec lui il lui était dû

une année de rente et pour cela je lui allouai £ 2, à

condition qu’il déchargerait le département de cette

rente à l’avenir, je m’obligeai toutefois en même

temps, comme on le verra au bas de la quittance

imprimée, à faire enlever la pierre à une époque

fixée.  J en ne me rappelle plus la date (voir la quittance)

mais je crois que c’est dans 3 ans.  Ceci devrait

être une garantie parfaitement sûre de ma

part, puisque d’ici à cette époque, toute cette pierre

devra être employée pour les murs du canal.

 

Les items ci-dessus énumérés élèvent mon évaluation

de la réclamation du Capitaine Leduc à  £ 18  que

je fixai subséquemment à  £ 20, à condition

qu’il ne parlerait plus jamais de ses dommages,

engagement qu’il était, je crains bien, inutile de

prendre, et qu’il a déjà probablement enfreint depuis, le

Capitaine étant un orateur et un faiseur de griefs. 

 

Lorsque je lui fis ma première offre, il me refusa avec

une grande véhémence, et la en faisant une dépense

inutile de jurements. Je n’ai jamais fait deux

fois la même offre à aucun des réclamants, et

je laissai en conséquence M. Leduc à ses réflexions. 

Il me rechercha pendant quelques jours après cela

m’offrant évidemment une occasion de renouveler

mes négociations, mais me trouvant  inébranlable,

il mit son orgueil dans ses poches

et capitula, avec la pleine entente qu’il abandonnait

toutes les réclamations qu’il avait

envoyé l’année d’auparavant.

 

Ce réclamant a fait mesure de nouveau la terre

qui a été achetée de lui, par M. Archambault,

l’arpenteur dont il est parlé au No. 17.  Le

procès-verbal de ce mesurage fut envoyé au

bureau des travaux publics à Montréal, en

novembre 1846.  Subséquemment à mon départ

de Beauharnois pour le canal Welland, et sans


qu’on se soit enquis du fondement de cette

réclamation, il fut donné ordre de payer pour

le surplus de terrain trouvé par le mesurage de

M. Archambault, et il en fut passé acte en conséquence. 

Le montant était peu de chose, seulement 

£ 3 et 15s.; mais le principe reconnu par là était

plus important.  Comme je l’ai dit au No 17, une

grande majorité des réclamants avaient

fait faire ces mesurages par le même arpenteur,

arpentage que j’avais positivement refusé de

reconnaître durant ma résidence sur le canal, parce

que je connaissais l’incapacité de cet homme.  Lorsque

je réglai avec les réclamants, tous les procès

verbaux d’Archambault me furent comme de raison

mis sous les yeux.  « Le capitaine Leduc a été

payé pour le surplus de sa terre, pourquoi

refusez-vous de nous payer nous autres habitants

M. Shanly? »  Je refusai cependant, mais cela

me causa beaucoup de trouble et de désagrément

de laisser les gens sous l’impression que

Leduc était payé, parce que « c’est un grand

homme que le capitaine, voilà la justice du

gouvernement. »

 

 

No. 37 – Hyacinthe Leduc (fils de Pierre Basile)

 

Possède le lot adjoignant celui de son père

No 44 Helenstown, de 3 arp de large.  Il a

aussi acheté dernièrement la terre de François

Bergevin (Voir No. 34).

 

J’ai donné à Leduc, pour solde de tous comptes

£ 25, comprenant les items suivants :

Pour la terre de Bergevin, £ 7-10s., laquelle

somme, outre la compensation pour coulage,

comprend  £ 1 pour un chemin et un pont sur

le fossé sud; sur sa propre terre que j’ai

estimé à  £ 9, le dommage causé par l’eau et

les frais nécessaires pour y porter remède.

 


Pour que ses deux plus proches voisins d’en bas,

Mailloux et Bonnin (voir « Réclamation non réglées »

Nos 3 et 4), fussent à l’abri du dommage occasionné

par l’eau, le fossé de Leduc devrait être élargi et

creusé bien au-delà de ce qui avait été exigé. 

Pour  £ 25, il s’est obligé à le faire suivant que

l’exigeraient ses deux voisins.  Pour sa réclamation

relative à la traverse, je lui ai donné

£ 3 – 10s, ce qui fait en tout une somme de  £ 25,

pour laquelle somme il a abandonné une autre

réclamation de  £ 14 – 5s, qu’il avait présentée

au département en 1846, et toutes les autres

réclamations annulées.

 

Ces 3 Leduc, Pierre Basile et ses deux fils,

avaient déjà reçu antérieurement pour

terrain, dommages, etc, etc, les sommes suivantes :

 

Pierre Basile Leduc

Sentence de Manuel et Sauvé                                                 £ 0 – 15s

Terre (acte 51)                                                                  £ 41- 8s 3d

Inconvénients (acte 52)                                                        £ 80

Clôtures (pièce 892)                                                                £ 8

Terre pour fossé couvert (acte 128)                                          £ 6 – 9s

Dommage causé par le fossé couvert (nov 1846)                 £ 15

Terre suivant arpentage Archambault (nov 1846)                 £ 3 – 15 s

Fossé côté nord (août 1846)                                                 £ 2

Rente pour encombrement (août 1846)                                    £ 1 – 0s 7d

 

Pierre (fils)

Sentence de Manuel et Sauvé                                                 £ 1 – 5s

Terre (acte 90)                                                                  £ 41 – 8s 10d

Inconvénients (acte 90)                                                        £ 75 -

Clôtures (pièce 892)                                                                £ 8 – 6s 8d

Rente de terrain encombré (pièce 946)                            £ 1 – 13s

 

Hyacinthe

Sentence                                                                               £ 1 –10s

Terre (acte 68)                                                                  £ 62 – 2 s 4d

Inconvénients                                                                                    £ 130

Dommages aux grains (acte 68)                                            £ 1 – 10s

 

 


No. 38 – Martin Fortier

 

Sur le lot 40, Helenstown, et a tout le lot 39

situé du côté nord du canal, lequel était la

propriété de Basile Dagenais mais a vendu

récemment la partie sud à Baptiste Légaré et Louis Leduc.

 

 

No. 39 – Pierre Saulnier

 

Reste sur le lot 37 et possède aussi le lot 38 (ci-devant

la propriété de Christophe D’Aoust) située du

côté nord du canal ce qui lui fait en tout une

largeur de 6 ¼ arpents de terre de ce côté là du canal. 

Pour ce qu’il possède du côté sud il n’a aucune

réclamation; au nord, environ deux tiers sont

affectés par l’eau. 

 

Le côté sud de ce lot est maintenant la

propriété d’un nommé Antoine Devan.

 

 

No. 40 – Frs St-Jean dit Leboeuf (Basile)

 

Sa terre 3 arp de large.

 

 

No. 41 – Michel Tessier dit Lavigne

 

1 arp large.

 

 

No. 42 – Curé Jean Olivier Archambault

 

Curé de St-Timothée   No. 31 Helenstown

 

 


No. 43 – Noel Emonds

 

2 arp large partie du lot 26 Helenstown. 

L’écluse No 13 se trouve sur sa terre et

en est lui-même l’éclusier.

 

 

No. 44 – Antoine Mathieu

 

A le reste du lot 26, adjoignant Emond. 

1 arp.

 

 

No. 45 – Guillaume Lalonde

 

A l’achat du terrain la propriété était

de 2 arp de large. 

Ensuite il acheta la terre de FX Roy, No 24 Helenstown,

qui adjoignait la sienne.  Donc il a 5 arp de large.

 

 

No. 46 – Jos Geuvril dit Bellair  

 

A le lot 23 Helenstown, 3 arp de large où une

carrière fut ouverte durant la construction du canal.

 

 

No. 47 – Jos. Ladéroute

 

Adjoint à la terre de Bellair, a 3 arp large et

mesure 3 ½ dans la direction du canal. 

La terre vendue par l’acte No 115 est du côté sud

du canal, et à 50 pi de profondeur (sur toute la

largeur de la terre) en dehors des limites

du terrain compris dans le 1er acte No 63 passé en faveur

du bureau des travaux.  La limite sud de la propriété

du canal en vertu de l’acte 63 était une ligne parallèle

à la ligne centrale du canal et à une distance


de 146 pi français de cette ligne.  La borne en vertu

de l’acte 115 est parallèle à la première, mais à 30 pi plus

au sud, c-à-d. 190 pi de la ligne centrale du

canal.  La borne nord est à 105 pi de la ligne

centrale.

 

 

No. 48 – Frs-X. Meloche

 

Possède 2 terres de 6 arp de large mesurant

7 ½ arp sur la ligne du canal, ce sont les lots 19 et 20

Helenstown.

 

 

No. 49 – J-Bte St-Jean dit Leboeuf

 

Reste sur le lot 18, Helenstown, et possède aussi

le lot ou partie du lot 15 qui appartenait à

François Bergevin dit Langevin quand les terres

du canal furent achetées (voir le no. 34) Chacune

de ces terres a 2 arp de large sur la ligne du

canal, l’une mesure 2 ½ arp et l’autre 2 ¼  ce

qui fait en tout 3 ¾ arp de fossé à entretenir.

 

Terre No 15 (acte 7)            £ 43 – 13s 7d

Inconvénients (acte 7)             £ 25

 

 

No. 50 – J-Bte Hénault dit Deschamps

 

Propriétaire du lot (partie du lot 18, Helenstown) étant

vendu depuis peu à Basile Gervais.

 

 

No. 51 – Veuve Julien

 

Voisine de la terre précédente.  Environ 4 arp de fossé. 

Lors de l’achat du terrain du canal, une partie de

cette terre appartenait à Louis Julien, fils de la

veuve mariée en 2e noces à Pierre Pilon ou

Marguerite Hénault.

 

 


No. 52 – Pierre St-Jean dit Leboeuf

 

Reste sur partie du lot 15 Helenstown.  Sa terre

de 2 arp ¼ large n’est pas affectée par l’eau

excepté le côté nord.

 

 

No. 53 – Antoine Thomas Leduc, fils

 

Possède le lot 12 Helenstown, qui à l’époque où les terrains

du canal furent achetés, était la propriété d’Hyacinthe

Leduc (voir 37) qui reçut la plus grande partie de

l’argent payé sur ce lot.  Antoine régla pour  £ 30,

dont  £ 25 pour dommages causés à sa terre par le

débordement de la levée, et le reste pour une ancienne

réclamation à l’égard de sa terre qu’il possédait auparavant

(lot 29, Helenstown).

 

Le dommage éprouvé par la propriété de Leduc, pour

la cause dont je parle, est considérable et de nature à

ne pouvoir être entièrement empêché.

 

Pour le fossé le long du canal, je lui ai alloué  £ 6. 

Pour dommage aux champs de grains adjoignant le canal

£ 4 ; pour prairie endommagée matériellement,  £ 15.

 

La prairie qui fait le trait principal de la sentence

se trouve dans la vallée de la rivière St-Pierre,

à quelque distance du canal.  Elle a été

réduite à l’état de marais par le débordement du

canal, et sa situation l’empêche d’être asséchée

par les moyens ordinaires d’égoutement.  Je lui ai alloué

pour cela environ les 2/3 de la valeur de la terre.

 


No. 54 – Alexander MacPherson

 

Reste sur le lot 29, Marystown, qui adjoint immédiatement 

celui de Joachim Brossois, No 22.

3 arp de large.

 

 

No. 55 – Antoine Boyer (dit Pelletier)

 

Reste sur le lot 28, Marystown, et possédait aussi

une partie du lot 29.  Il a abandonné à ses 2 fils,

Abraham et Pierre, tout ce qu’il possédait au sud

du canal.  Pour la partie nord, je lui ai alloué £ 8 et

pour le fossé dont la longueur sur la ligne

du canal est de plus de 3 arp ½ .

 

 

No. 56 – Abraham Boyer

 

A 2 arp de large (sur côté nord du canal) adjoignant

la terre de McPherson.

 

 

No. 57 – Pierre Léger Boyer

 

Frère d’Abraham, a 2 arp large à la suite de

son frère c-à-d le reste de ce qui avait

appartenu à son père sur le côté sud du canal. 

Mort depuis.

 

 


No. 58 – Michel Brossois dit Bourdignon

 

Sa terre a 1 arp ½ large située sur les 2 côtés du

Canal.                                    ½ du lot 25 Marystown.

 

 

No. 59 – Vve Augustin Brossois dit Bourdignon

 

½ du même lot, du lot 25 Marystown.

 

 

No. 60 – François Godin

 

En 1845 près de 80 acres de terre sont en état

improductif, c-à-d le meilleur partie de sa terre,

parce que sur le côté nord du canal (environ le 1/6 de

toute sa terre) ou sont situés sa maison et autres

bâtiments.  Lot 24 Marystown.

 

 

No. 61 – Louis Trudel

 

Adjoint à celle de Godin.

 

 

 

No. 62 – Etienne Montpetit dit Poitvin

 

Voisin de Trudel.  Il n’y a qu’une très petite

partie de sa terre du côté nord du canal qui est

presque toute improductive mais sa grange de ce côté

là est endommagée par l’eau.

 

Du côté sud, adjoignant le lot 8, il possède un petit

bosquet d’érables.

 

Terre (coupe du canal acte 78)                              £ 52 – 16s 6d

Lot des maisons d’écluses (actes 118 et 119)    £ 45

 

 


No. 63 – Vve Louis Lemaie dit Delorme

 

A ½ du lot 20 Marystown = 1 ½ arp. de large. 

Déplace sa maison.

 

 

No. 64 – Pierre Michel Leduc

 

Possède la terre voisine de celle de Lemaie

qui forme la moitié du même No et ½ est du lot 20. 

Il a été payé pour faire une clôture d’un côté du canal

seulement, et quoiqu’il n’en ait jamais fait et

qu’il n’en fera probablement jamais, il a

réclamé le montant ordinaire alloué pour clôturage

lequel était de  £ 2 par arpent; la justice de cette

réclamation ne pouvait être contestée, et il avait

droit à  £ 3 et 10s.  Pour dommage provenant du

coulage du côté sud du canal, je lui ai alloué £ 5

et pour l’occupation de partie de sa terre pour

un grand chemin temporaire, lorsque le grand chemin

du roi se trouvait interrompu par la

construction du canal, £ 2 – 10s; faisant en tout 

£ 11, auxquels je considérais qu’il avait droit;

mais en parlant avec lui sur le sujet, j’appris

qu’une somme de  £ 5 rapportée sur une liste

envoyée en octobre 1845, ne lui avait jamais été

payée.  Pour preuve de cela, j’ai référé à la pièce

justificative du paie-maître (no 1531) et j’ai trouvé

qu’en effet cette somme, par négligence ou par

inadvertance du paie-maître, n’avait jamais été payée. 

Je l’ajoutai en conséquence au montant ci-dessus

mentionné, ce qui a élevé à £ 16 la somme entière payée

pour cette estimation.  Cette somme de £ 5, si longtemps

due à Leduc, était pour l’achat du terrain requis

pour la nouvelle longueur de grand chemin, à l’endroit

où il était nécessaire d’abandonner l’ancien chemin

pour l’adapter à la position du point

sur l’écluse no 7.

 

Paiements antérieurs fait à Leduc :

Pour terre (acte 56)  £ 12 –1s 6d

Lot de la maison d’écluse (acte 112)  £ 15

 

 


No. 65 – Etienne D’aoust

 

 

No. 66 – Héritiers de feu Jean Maurice Couvillon ou

   Quevillon

 

8 héritiers :            dont Isidore fils de feu J-Bte et petit fils de

Jean Maurice est encore mineur et enfant.

 

Lots 17 et 18 Marystown et situés exactement au

terminus inférieur du canal.

 

 

No. 67 – Michel Longtin dit Jérôme

 

Cette terre est située immédiatement au-dessous du

terminus du canal.

 

Le seul terrain acheté de Jérôme pour le canal est un

lot sur lequel est bâtie la maison de l’éclusier

connu sous le nom de Amable Jérôme.

 

 

                                                                                                                                   

 

Les réclamations sont dans l’ordre dans lequel

se trouvent les terres le long du canal, commençant

à l’extrémité sud ou inférieure.

 

De 1 à 53 se trouvant dans St-Timothée, et

De 54 à 67 dans St-Clément.

 

 

W. Shanly

 

 

 


Canal de Beauharnois 3 juin 1851

 

Etranges récits d’inondation et de dommages sur

la rivière St-Louis

 

  Vallée de la Rivière St-Louis

  La Rive nord du lac St-François depuis le

     Côteau du Lac jusqu’à Lancaster

  La rive sud sur lac St-François depuis la Grosse

     Pointe jusqu’à St-Anicet

 

I – Vallée de la Rivière St-Louis

 

II – Rive nord du Lac St Frs, entre Côteau de Lac

      et Lancaster                  ( 2 mai 1851)

 

  Perte de terre par l’action de l’eau à partir

du village du Côteau du Lac, la distance de 3 ou 3 ½ milles en

montant, la terre n’est pas susceptible d’inondation. 

Il y a environ 20 ans, le chemin public passait sur

le terrain maintenant couvert par le Lac, dans certains

endroits à pas moins de 350 pieds de la rive actuelle. 

Cette dégradation se voit un peu au-dessus de la Pointe

McGee sur une longueur de peut-être 1 ½ mille

de là à Lancaster peu important.

 

  L’inondation paraît commencer à environ

3 ½ milles au-dessus du village du Côteau du Lac

et s’étend sur des terres cultivables comme celle

de Joseph Denis-Lalonde, Bte Lalande et Picard,

une distance de 12 arpents. 

Les terres de Jos Duclin et de Jos Menville

 


26 mai 1851

Viennent après celle de Picard et forment ensemble

4 ½ arp de large. Le ½ mille suivant est en bois

et appartient à Louis Aumal, Baptiste Berran, Eustache

Poitvin et au seigneur du Côteau, vient ensuite

Paul Moitras possédant 3 arp de large du côté

supérieur du chemin.

 

Au dessous du chemin, vis-à-vis Moitras, Basile Duclos

et Pierre Leblanc ont chacune 1 arp jusqu’au Lac,

vient ensuite la ferme de John Birmingham, de 3 arp de

large et toute en bois partant du Lac et traverse le chemin. 

 

Ensuite la terre du seigneur toute en bois et à peu près ½ mille

de là jusqu’à Rivière Beaudet, 6 ou 7 milles du Côteau

du Lac, aucune apparence de dommage le long du chemin.

Etc.

 

 

 

III- Depuis Grosse Pointe jusqu’à St-Anicet. 

 

Les réclamations de ce côté commencent  à la propriété du

seigneur de Beauharnois à la Grosse Pointe soit dans cette

seigneurie de Beauharnois soit dans le township de Godmanchester

ou 6 ou 8 milles de long s’entendant en profondeur

de ½ à 2 milles en bois.

 

Le premier terrain défriché dans Godmanchester appartient 

à un Dory ou Durie et ensuite un John Gully à 1 mille

où il a un moulin à scie sur le bord du Lac.

Etc.

 

 


Liste des Réclamations pour dommages attribués

à la construction des chaussées à la tête du canal de Beauharnois

 

 

1ère Catégorie = Rente annuelle

 

            en arrière des terres à la tête du Canal   Paroisse St-Timothée

 

Basile Leduc, père (12)                £ 12

Pierre Leduc fils                                 6                    Lots de 9 à 29

Antoine Leduc                         56

Frs Bergevin                                     26

Vve Louis Bergevin                                16

Henri Leduc                                         4

Olivier Leduc                                     43

 

 

4e Catégorie = Sur la Rivière St-Louis = Rente annuelle                    

                                    inondation au printemps

 

Hyacinthe Montpetit                  £ 6

Louis Tessier                        19

Jos Lefebvre                           3

Paschal St Denis               8

Pierre Houle                            5

Pierre Gagné                          6

Pierre Leduc                           4 – 10s

Louis Côté                             29

Frs Leduc                              5

Jos. Lalonde, fils                   36 – 10s

Pierre Giroux                           8 – 10 s

J-B Sauvé                              22 – 10s

Jos. Lalonde                         21 – 15

Frs Sauvé, fils                     4 – 5

Damasse D’aoust                      15 – 3s. – 9d.

Moise Sauvé                         21 – 5

Pierre Leduc                           8 –15

Martin Levesque                   12


4e Catégorie = Sur la Rivière St-Louis (suite)

 

 

Jos Lefebvre         £          36

J-Bte Léger                           10

Marsille L’Hortie                      9 – 5s

Jérémie L’Hortie                      10 – 10

John Sayer                            32

Félix Cardinal                        28

Jos. Balard                            19 – 10

Louis Roy                              18

Cyrille Lefebvre                    44

Olivier Sauvage                    13

Pierre Lemieux                     23 – 10

Ephraim Cardinal                     28

Jos Cousineault               16

Jos. Boyer                              7

J Bte Houle                            5

J Bte Hogue                          16

Gendron Viau                        25

Maxime Laurin             10 – 15s

François Courville                     29 –  7s

Joseph St-Pierre             9

Xavier Courville                     8

Jos Boyer                              9 -  2

Félix Bouchard                   10

Louis Leduc, père                58 -  5

Benjamin Viau                14

Cyprien Leduc             12

Michel Lalonde                      16

Narcisse Chatel             10

François Poirier                        11

J-Bte Raymond                   13 – 10

Xavier Lamesse                     8 – 10

Louis Paquet                         37 – 10

Frs D’Aoust                           4


4e catégorie :  suite 

 

Frs Sauvé                              17

J.Bte Charbonneau                        8

Joseph Haine                        21

Frs D’Aoust                           13 – 15s

Augustin Poirier                        20

Médard Beaulieu                    65

Basile Leduc                         15 – 10

Paul Ravary                           11 – 10

J-B Laverge                          90 – 15

Dosithée Tellier             21 –  1

Frs Hénault                            25

Antoine Léger Parisien            11

Antoine Poirier                        23 – 11s

Antoine Lefebvre                    19

Mercier Laberge                     4

Frs Houle                               2

Jacques Léger             4                    

Laurent Bélanger                    8

Louis Montpetit                    24

Frs Marcel                             28 – 10s

J Bte Hénault             57

Léon Chartrand                  26 – 17

Pierre Petit                            17

Jos. Leduc                             23 – 10

Louis Leduc, fils                   21 – 15

Hyacinthe Viau                4

Séraphin Clément                     8 – 15

John Russell                          12

Hermenegilde Fortier         3

Clément Houle              7 – 10

Hubert Mailloux                      12

J-Bte Pigeon                         6

Ambroise Roy                 4

Basile Roy                             4

John McEwen                     50

                                                                       

                                    £  1500 – 3s. 9d.

 

 

 

 

 


5e Catégorie = Sur la Grande Isle = Réclamation annuelle            20 nov 1852

 

 

Ignace Benoit                                 £ 25                Terrain et four à chaux submergés

Simon Deforges                               30                   Terre inondée

Benjamin D’Arpentigny             14 – 10s

Jacques Marcouin                                1

Olivier Benoit                                    4

Jos Sauvé                                         16

Jos. Amiot                                         6

Gabriel Lecompte                              5

Jean Bougie                                      5

J Bte St-Amour                                    14

Maurice Sauvé                         6

Laurent Dagenais                               23

Pierre Bougie                                   18

Hyacinthe Avon                           2

Jos Deschamps                           18

Elie Lalonde                                      3

Jos. Boyer                                         15 -  5                        

Antoine Lecour                                    2

Pierre Dérocher                               3

Francis Labelle                                   3

Pierre Pillore                                      4

Pierre Bougie                                   4

Frs Leduc                                          4

Pierre Benoit                                     38

Frs La Rivière                                   4

Jos Venner                                        4

J Bte Ladrien                                                5

Pierre Desforges                             2

J Bte Leduc                                       10

Frs Branchaut                              2

Vve E Bergevin-Branchaut            17

Ignace Benoit                                    21 – 10

Pierre Bergevin, père                5

                                                                                   

                                                   £   333.5

 

 

Sur l’Isle Clark, en plein,   £ 863 – 6s

 

 


La 4e classe de réclamation est pour dommages

éprouvés par les habitants qui ont des terres

sur la rivière St-Louis, depuis le village St-Louis

à l’est jusqu’au canal alimentaire des deux côtés

de la rivière St-Louis, et jusqu’au lot No. 37,

du côté sud au nord.

 

 

Le  10 mai 1833, une concession de toutes les terres non

concédées, en franc et commun soccage fut faite à Edward

Ellis, écr, sans les réserves contenues dans la concession

originaire, excepté celles des  …….  d’or et d’argent

et pour les travaux de défense militaire; cependant,

les réserves originaires sont importantes, en autant

qu’elles se rattachent à la réclamation pour détérioration

de valeur des lots et vertu, et à la réclamation

pour détérioration de la valeur d’un moulin à scies

à St-Timothée, qui fonctionne au moyen de l’eau

obtenue par la construction d’une chaussée depuis

la rive principale jusqu’à une petite île qui n’est pas

comprise dans l’acte du 10 mai 1833.  Cela affectera

aussi la réclamation de M. Owen Lynch, pour

dommages réclamés par lui comme locataire du

même moulin.  Je pense que ces deux documents

devraient être soumis à l’honorable procureur

général, pour avoir son opinion.

 

 

La 5e classe de réclamations est pour terrains

inondés ou emportés par l’eau du côté nord-ouest

de l’Isle Lauzon, formant partie de la seigneurie de

Beauharnois.  A l’extrémité inférieure de l’île, les bords

sont composés d’argile et ont toujours été sujets à

être dégradés par l’action de la gelée de l’eau qui

s’accumulait à sa surface, et de l’eau du St-Laurent. 

Les réclamations pour terrains inondés à l’ouest du

domaine sont en général pour de petits lopins de

terre qui ne produisaient que du foin sauvage

et sont de peu de valeur.

 


Les lots Nos 0, 3, 4, 23 et 29, éprouvent

des dommages considérables, et dans les endroits bas

sont maintenant trop humides pour être cultivés comme

ils l’ont été précédemment.

 

 

La 6e classe de réclamation est pour terre inondée

et dégradée sur l’Isle Clark.  En examinant ces terres

j’ai trouvé qu’une pièce de terre basse du côté

nord de l’île, dont partie avait déjà été cultivée

auparavant, et dont partie produisait du foin sauvage,

était alors inondée; et que du côté sud l’eau

s’était élevée assez haut pour faire dégrader le

sol beaucoup plus qu’auparavant, particulièrement

durant les forts vents d’ouest.

 

Le côté sud de l’Ile pourrait être protégé au

moyen de pierre accumulée sur la rive; et

comme il n’y a aucun doute que les chaussées

n’aient fait hausser l’eau ici le coût de cet

ouvrage de protection devrait être estimé, et la

quantité de terre emportée depuis la construction

des chaussées, constatée.

 

L’inondation au nord de cette île, et de la grande

île, est due en partie sans doute au plus

gros volume d’eau jeté dans le chenal nord, par

les chaussées, et à la hausse naturelle de l’eau

dans le St-Laurent.  Comme on n’a pas encore de

données suffisantes pour constater la hausse d’eau

occasionnée par les chaussées, la considération de

ces réclamations devrait être remise jusqu’à

ce qu’on ait obtenu les renseignements nécessaires

tels que recommandé dans mon rapport sur ce

sujet, en date du 20 sept dernier.

 

 

J – F Mc Donald, j.c.

 

 


Liste des Réclamations dans Godmanchester, Paroisse

de St-Anicet

 

A-  Au dessous de la Rivière Laguerre          £ - s - d

 

1- Léon Leduc                                                 54

17-  Vve Antoine Quesnel                                             45

23- Allen Mason                                                            50

2- John Tally – Terre et moulin à vapeur            56

 

 

B- Sur la Rivière Laguerre

 

11 réclamations

 

 

C- dans le village de St-Anicet

 

1- L H Masson = Quai, terrain, bois                362 – 6 – 10 ½

2- L H Masson

13 = Fabrique de St-Anicet                                150

 

17 réclamations

 

 

D- au dessus du village de St-Anicet

 

35 réclamations :

 

16- Charles Déroches

 

Voir détail :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liste des réclamations pour dommages par les chaussées de

Beauharnois depuis les Cèdres jusqu’à la ligne provinciale

 

1- W. Waters                         jardin

2- G-H. Dumesnil                   terre et maison                       350

3- Alexander Perry

4- Jos. Giroux                                                                        100

5- Rév. Joest J-S. Mountain                                                           

6- Abraham McIntire

7- Widow Gillis

8- Jos. Asselin                                                                       80

9-        -            -            -            quai                                        100

10- John Birmingham                                                   25

11-Jos-N. Parent                                                                        150 –  9

12- Smith et Wilkins                                                                       150

13- …… Pease                                                                        20

14- John Bermingham                                                 30

15- Smith et Wilkins                                                                       50

16-      -            -            -            quai submergé                  25

17- Jean Bte Prieur, père                                                   50

18- Amable Lalonde            maison endommagée          50

19- Hon. G.R.S. de Beaujeu                                             15

20- Alexander Perry   terres et maisons                 35

21-      -            -            -            quai détruit                         115

22- J-Bte Asselin 1 X 2arp terre                                           45

23- Cyprien Gauthier            terre et grange                       50

24- H H Whitness                                                                    150

25-      -            -            -            quai                                        30 -  6

26- Robert Denson                                                                      150

27- Jos Marlo                                                                        75

28- Vve Dubois                                                                       10

29- Benjamin Boyer                                                             17 – 10

30- Augustin Prieur                                                             17 – 10

31- Louis Deschamps                                                   37 – 10

32- Jos. Bireau                                                                        37 – 10

33- Jos. Asselin                                                                       150

34- Hyacinthe Asselin                                                           150

35- Denis Verosineau                                                    150

36- Séraphin Sauvé             terre et pommier                    150

37- Guill. Mitchell                                                                       30

 


38- Pierre Giroux                                                40

39- Héritiers Martin                                                 30

40- Jos. Lalonde                                                          15

41- Guill. Lalonde                                                          65

42- Vve Frs Régis Prieur                                      150

43- François Prieur  fils                                          150

44- Cyprien Gauthier                                             25

45- J-Bte Lalonde                                                          25 -  9

46- Jos. Prieur                                                 25

47- Vve Frs-Régis Prieur                                      52 - 10

48- Charles Challes                                                           22 - 10

49- Joseph Deschamps                                       25

50- Joachim Lalonde                                              50

51- Hyacinthe Lalonde                                              52

52- J-Bte Sauvé                                                 28

53- Frs Montpetit                                                        75

54- Olivier Bray                                                    75

55- Edward Sullivan                                              150

56- Michel Fournier                                                         155

57- J Bte McKie                                                75

58- Jos Lalonde                                                          75

59- Olivier Bray                                                    25

60- Jos W. Parent                                                            50

61- Jos. Lalonde                                                          21 -  6 -  8

62- Frs-Xavier Beauchêne                                           8 -  6 -  8

63- Jos. Lalonde                                  quai                15

64- William Ducket                                                           50

65-      -            -            -                       quai                55

66- J-Bte Elie                                                            84

67- J-B. Cédelot                                                          40

68- André Elie                                                     44

69- Vve Etienne Lebland                                              76 – 17 -  6

70- William Ducket                                                           78 - 15

71- Jos. Véroneau dit Denys                         317 - 10

72- Israël Lalonde                                                          103 - 15

73- J-Bte Lalonde                                                          274 - 10

73 ½ - A.A. Filion                                                  165

74- Pierre Denis dit Picard                                                280

75- Joseph Asselin                                                           175

76- Joseph Minville                                                           100


77- J-Bte Prieur                                                 75

78- Augustin Monpetit                                             75

79- Hon. G.R.S. de Beaujeu                                 75

80- Hyacinthe Asselin & Pierre Denis              150

81- Hyacinthe Monpetit                                             100

82- Olivier Bray                                                    100

83- Hon. G.R.S. de Beaujeu                                 100

84-      -            -            -                                               100

85-      -            -            -                                               100

86-      -            -            -                                               100

87- Paul Cédelot                                                          150

88- Basile Poirier                                                            75

89- Pierre Leblanc                                                          75

90- Hon. G.R.S. de Beaujeu                                 112

91-      -            -            -                                               112

92- John Bermingham                                     112

92 ½ - G. Gauthier                                                         50

93- Hon. G.R.S. de Beaujeu                                 112 - 10

94- J-Bte McKie                                                110 - 10

95- Vve Frs. Bissonnette                                       106- 10

96- Hon. G.R.S. de Beaujeu                                 75

97-      -            -            -                                               75

98- Albert Fournier                                                         75

99- Louis Lafontaine                                         75

100- Frs-Xavier Jaunnes                                             50

101- Vve Elius Watier                                       225

102- Thomas Ledweedge                                       322

103- J-Bte Leblanc                                                          100

104- Amable Leblanc                                              100

105- Jos Deschamps, fils                                           100

106- Frs. Xavier St-Amand                                   100

107- Gillee Beron                                                 100

108- Charles Mc Pherson                                       350

109- William McKie                                                25

110- Duncan McKie                                                150

111- William McKie                                                200

112- William Bersse                                               25

113- Charles Mc Pherson                                       300


114- Walter Campbell                                                       200

115- William Sherwell                                                         35

116- John Curry, fils                                                        200

117- Hon. G.R.S. de Beaujeu

118- Pour quai détruit sur le lot No. 41                               150

119- Hon. G.R.S. de Beaujeu = Isle dans les Rapides 301

 

 

Mtl 3 déc 1852 (dans l’été 1849)

Depuis le village des Cèdres jusqu’à la ligne provinciale

 

1- un jardin dans le village des Cèdres situé en bas

du pied de la Grand Ile endommagé en juin 49

 

2- maisons endommagées et terrains inondés sur la

terre de Dumesnil dans le voisinage de Côteau Fort

 

3- Le Révérend a fait construire un mur de pierre

tout autour de la partie exposée de son lot

 

8 à 15 terres dans le village du Côteau du Lac

 

108- situé immédiatement à l’est de la Rivière à

                                                                        Beaudet

 

109 à 10-11 et 12  terrains sur la pointe Mc Kie

 

113-14-15 et 16  terrain à l’ouest de cette pointe

 

1 à 4  dans la seigneurie de Soulanges

 

5 à 117  dans la Nouvelle Longueil